aucun commentaire pour l'instant

22 décembre

« Je vous annonce, une bonne nouvelle, qui sera pour tous un sujet de joie : C’est aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, le Christ, le Seigneur. » Luc 2.11

Aujourd’hui continuons notre exploration de la crèche : les bergers .

 

Les bergers, qui gardaient tranquillement leurs moutons dans la nuit ont été les premiers à apprendre l’extraordinaire nouvelle : un sauveur nous est né!

Lisons dans Luc 2.8-16 : « Il y avait dans la même région des bergers qui passaient la nuit dans les champs pour y garder leur troupeau. Un ange du Seigneur leur apparut et la gloire du Seigneur resplendit autour d’eux. Ils furent saisis d’une grande frayeur. Mais l’ange leur dit : « N’ayez pas peur, car je vous annonce une bonne nouvelle qui sera une source de grande joie pour tout le peuple : aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur qui est le Messie, le Seigneur. Voici à quel signe vous le reconnaîtrez : vous trouverez un nouveau-né enveloppé de langes et couché dans une mangeoire.  » Et tout à coup une foule d’anges de l’armée céleste se joignit à l’ange. Ils adressaient des louanges à Dieu et disaient : « Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, paix sur la terre et bienveillance parmi les hommes ! » Lorsque les anges les eurent quittés pour retourner au ciel, les bergers se dirent les uns aux autres : « Allons jusqu’à Bethléhem pour voir ce qui est arrivé, ce que le Seigneur nous a fait connaître. » Ils se dépêchèrent d’y aller et ils trouvèrent Marie et Joseph, ainsi que le nouveau-né couché dans la mangeoire. Après l’avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été dit au sujet de ce petit enfant.« 

Posons-nous ces questions:

 

  • Qui étaient les bergers ? Des hommes pauvres, ils travaillaient.
  • Quand cela s’est-il passé ? la nuit
  • Qu’est-ce que les bergers ont vu ? des anges
  • Que leur ont-ils dit ? Qu’un sauveur était né, le messie et que c’était une bonne nouvelle.
  • Qu’on-t-il fait ? Ils sont allaient voir et ensuite ils sont allés le raconter à tout le monde.

Et pour nous ? Pour nous c’est aussi une bonne nouvelle :

  • le Sauveur est né aussi pour nous, pour moi, il a accomplit le plan de Dieu pour que mes péchés puissent être pardonnés, effacés. Grâce à ce sauveur, je suis un enfant de Dieu : je ressusciterais avec Lui après la mort et aujourd’hui toutes ses promesses sont pour moi : Il est mon espoir au-delà de difficultés de la vie.
  • Et comme les bergers, qui n’étaient pas des gens importants, Jésus n’est pas venu que pour les gens important : les riches, les beaux, les intelligents… Il est venu pour tout le monde.

Alors comme les bergers, courrons annoncer cette bonne nouvelle ! La bonne nouvelle est pour moi, pour toi, pour nos voisins, nos copains…

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!